Les formatrices

Les formatrices d’autodéfense qui travaillent pour l’association ARCAF sont diplomées de la méthode Riposte et habilitées à mener des animations de prévention des agressions et empowerment pour des groupes de femmes et d’adolescentes;

Écoute active, accueil de récit de violences, orientation vers des ressources adaptées, etc. les formatrices Riposte ont reçu des connaissances théoriques sur les violences faites aux femmes/aux filles notamment celles qui sont à l’intersection de plusieurs oppressions.

Elles sont également formées sur les droits légaux relatifs à la légitime défense, les obligations liées à la protection des mineur·es et des personnes vulnérables.

Pour assurer la sécurité physique et émotionnelle des  participantes, les formatrices Riposte mènent toutes les pratiques de façon accessible et adaptée aux capacités de chacune. Elles sont en mesure de repérer et gérer des états de stress post-traumatique.

Les formatrices Riposte entretiennent et actualisent leur pratique par de l’analyse des pratiques et de la formation continue :

– en préparation et à l’issue de chaque stage, les formatrices Riposte sont accompagnées par une ou plusieurs pairs

– elles bénéficient plusieurs fois par semestre de séances de supervision individuelles et collectives

– le contenu de la méthode Riposte est travaillé plusieurs fois par an entre formatrices Riposte du réseau de structures partenaires

– temps de travail réguliers avec des formatrices d’autres méthodes (voir les associations partenaires dans les liens)

⭐️

La méthode Riposte, créée en 2008, est issue du programme Action enseigné depuis 1984 au Centre de Prévention des agressions de Montréal. L’adaptation des stages d’autodéfense aux différentes réalités fonctionnelles et à l’approche anti-oppression sont héritées des instructrices québécoises.

En 2020-21 la participation à la formation de Lydia Zijdel avec le projet No Means No qui a réuni plusieurs associations au niveau européen, a permis de travailler encore davantage l’accessibilité des stages Riposte à la réalité des femmes en situation de handicap.