Ressources actualisées

Nous en sommes à 3 semaines de confinement, et toute l’équipe de l’ARCAF vous adresse ses pensées de soutien et d’encouragement.

Nous avons vu depuis plusieurs semaines que l’entraide est efficace et brise notre isolement. Continuons de faire vivre nos solidarités !

Les numéros d’urgences si on est confinée avec un proche violent :

📞 Police : 17

📞 Allo enfance maltraitée : 119

✉️ / 🧏🏾‍♀️ Urgences par SMS : 114 (https://www.info.urgence114.fr)

🔗 https://arretonslesviolences.gouv.fr

Écoute et orientation :

📞 Appeler le 3919
La fédération Nationale Solidarité Femmes poursuit son activité; un plan de continuité pour la ligne nationale d’écoute VIOLENCES FEMMES INFO est mis en place pendant la crise du COVID-19. Le réseau d’associations Solidarité Femmes reste aussi mobilisé pour faire fonctionner les centres d’hébergement et les structures de proximité locales.
Les associations de la Fédération restent mobilisées : assos mobilisées

📞 SOS viols femmes informations : 0 800 05 95 95

⌨️ Tchat « Comment on s’aime » de l’association En avant toutes
Horaires d’ouverture :
Lundi : 15h – 18h
Mardi : 15h – 18h
Mercredi : 15h – 18h
Jeudi : 15h – 20h
Vendredi : 15h – 20h

📞 Ligne d’écoute femmes en situation de handicap : 01 40 47 06 06
les lundis de 14h30 à 17h30
les jeudis de 10h à 13h

⌨️ SOS Homophobie : la ligne d’écoute est actuellement suspendue, mais le tchat fonctionne 7j/7 de 18h à 20h.

⌨️ Une permanence de soutien à distance destinée aux personnes queers face au confinement a été lancée sur Facebook.

Malheureusement, c’est possible que ces contacts ne fonctionnent pas toujours bien car il y a beaucoup d’appel et les écoutantes sont parfois en télétravail (avec les enfants à la maison). Une pétition demande plus de moyens et la mise en place immédiate d’ un plan d’urgence de protection.
C’est possible aussi qu’il soit difficile de s’isoler pour appeler.
On peut profiter du moment des courses pour appeler, trouver des allié-e-s (des gens qui peuvent aider) ou prévenir dans la pharmacie de proximité.

Pour prévenir les violences on n’hésite pas à coller des affiches avec ces informations dans les parties communes de là où on habite, on peut aussi proposer aux commerces de notre quartier de les coller sur la vitrine.

Connaître ses droits

⌨️ Tchat du Ministère de l’Intérieur (24h/24 et 7j/7) : anonyme et gratuit, il permet d’avoir des premiers conseils sur ses droits et démarches, et d’être orientée vers un rendez-vous pour déposer plainte pour des violences sexistes et sexuelles.

· Les services des tribunaux traitant les affaires de violences conjugales sont maintenus. Il est possible notamment de solliciter une ordonnance de protection (permettant de demander par exemple l’éviction du conjoint violent). Pour être accompagnée et conseillée dans vos démarches, vous pouvez prendre contact gratuitement par téléphone ou par email avec les permanences des Centres d’information des droits des femmes et des familles CIDFF.
http://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R42412

· Le CIDFF des Bouches-du-Rhône garde une permanence téléphonique au 04 96 11 07 99 de 9h à 12h et de 14h à 17h tous les jours sauf week-end
À savoir : pour les personnes étranger-ère-s en situation régulière, les documents de séjour de type « titre de séjour » et « récépissé » sont prolongés de 3 mois.

Au travail

· AVFT (violences faites aux femmes au travail) :
l’accueil téléphonique reste ouvert aux horaires habituels, lundi de 14h à 17h, mardi et vendredi de 9h30 à 12h30 au 01 45 84 24 24 pour cette association spécialisée dans l’accompagnement des femmes victimes de violences sexuelles au travail et les démarches pour faire valoir leurs droits.

· Syndicat Solidaires
Droit de retrait, santé, sécurité, protection… des syndicalistes répondent à vos questions 7j/7 de 9h à 19h
Numéro vert : 0 805
37 21 34

IVG et contraception

Mouvement français pour le Planning Familial : 0 800 08 11 11
Vous pouvez être informée sur des questions de santé mais également orientée si vous subissez des violences.

Ressources pour les femmes Sourdes et malentendantes

Nous partageons ces informations publiées par l’association Femmes sourdes citoyennes et solidaires sur leur page Facebook.

Voici tous les liens évoqués dans la vidéo

Voici les liens pour les trois justificatifs.

(l’attestation dérogatoire a changé depuis le 24 mars 2020, c’est la nouvelle version qui est téléchargeable juste après 😉 👇🏿 👇🏾 👇🏽)
+ Attestation de déplacement dérogatoire à télécharger et à remplir ou à copier ou par écrit

+ Un accompagnement de communication à télécharger

+ une note sur papier libre ou sur le téléphone :
JE SUIS SOURDE et JE SUIS EN FUITE CAR JE SUBIS DES VIOLENCES

Les contacts :

  • Plateforme écoute Sos Surdus, les permanences d’écoute en LSF ouvrent tous les jours de 10h à 23h, c’est gratuit.
    @ : sossurdus31@gmail.com
    Skype : sos.surdus
  • 3919 remplace FSCS et MDF
  • Permanence des écoutantes FSCS ouvert et provisoire pendant CONVID-19 :
    @ : fscs75@gmail.com
    Skype : fscs75
    Tous les jours :
    – de 10h à 12h
    – de 14h à 18h
    – de 21h à 23h
  • Permanence juridique pour les femmes sourdes victimes de violences :
    @ : rdv.apjs@gmail.com
    Skype : apjs.skype (RdV uniquement par mail puis skype)
  • tchat signalement en ligne de violences sexuelles et sexistes en écrit seulement :
    https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/Infos-pratiques/Signalement-des-violences-sexuelles-et-sexistes
  • 15/17 remplace 114 :  https://www.info.urgence114.fr

Numéros et contacts d’urgence

Si on est confinée avec un proche violent, il est déconseillé de sortir,
il n’est pas interdit de fuir.

Si on a besoin d’aide :

📞 Appeler le 3919
La fédération Nationale Solidarité Femmes poursuit son activité; un plan de continuité pour la ligne nationale d’écoute VIOLENCES FEMMES INFO est mis en place pendant la crise du COVID-19. Le réseau d’associations Solidarité Femmes reste aussi mobilisé pour faire fonctionner les centres d’hébergement et les structures de proximité locales.
Les associations de la Fédération restent mobilisées : assos mobilisées

📞 Police : 17

📞 Allo enfance maltraitée : 119

📞 🧏🏾‍♀️ Appel d’urgence pour les sourd-e-s et malentendant-e-s
👉🏼 Pendant le confinement, le 15 (SAMU)/17 (Police) remplacent 114 :
https://www.info.urgence114.fr

📞 SOS viols femmes informations : 0 800 05 95 95

⌨️ Tchat « Comment on s’aime » de l’association En avant toutes
Horaires d’ouverture :
Lundi : 15h – 18h
Mardi : 15h – 18h
Mercredi : 15h – 18h
Jeudi : 15h – 20h
Vendredi : 15h – 20h

📞 Ligne d’écoute femmes en situation de handicap : 01 40 47 06 06
les lundis de 14h30 à 17h30
les jeudis de 10h à 13h

C’est possible que ces contacts ne fonctionnent pas toujours bien car il y a beaucoup d’appel et les écoutantes sont parfois en télétravail (avec les enfants à la maison).

Aussi, c’est possible qu’il soit difficile de s’isoler pour appeler.

Si on est voisin.e et qu’on veut appeler la police (17) on garde en tête que pour certaines femmes, si la police vient, cela va augmenter leur vulnérabilité (menace de représailles de l’agresseur, si elle n’a pas de papier, …)

On peut appeler le 3919 si on est victime mais aussi si on est une proche et qu’on a besoin de conseils pour aider.

Retrouvez également les structures et dispositifs de conseil et d’écoute en Île-de-France pour les femmes victimes de violences sur le site du Centre Hubertine Auclert.

Tous les numéros sont dans la page de ressources.

Pour des ressources à Paris, c’est ici et à Marseille, c’est là. Certaines structures ont leur organisation chamboulée, mais des infos seront probablement disponibles bientôt.

Être confinées mais pas isolées!

Suite aux recommandations pour limiter la propagation de l’épidémie de COVID-19 (et aussi limiter les autres maladies de l’hiver habituelles), nous vous informons que tous nos stages de mars sont annulés, et probablement avril.

En plus des infos entendues partout (se laver régulièrement les mains, tousser/éternuer dans sa manche, utiliser des mouchoirs à usage unique, limiter nos déplacements pour éviter de contaminer des personnes vulnérables) nous voulions partager quelques réflexions :

Beaucoup de femmes travaillent dans la santé, le soin aux personnes, sont en contact avec le public, certaines ne pourront pas arrêter de travailler, alors réduisons les risques pour les soutenir le plus possible.

Nous pensons aussi à toutes celles qui vont être confinées à la maison avec un proche violent. S’il est déconseillé de sortir, il n’est pas interdit de fuir.

Si on a besoin d’aide, on peut appeler le 3919, ou trouver de l’aide auprès du tchat de l’association En avant toutes! qui est gratuit, anonyme et sécurisé, disponible sur le site internet www.commentonsaime.fr et ouvert aux horaires habituels : de 15h à 18h du lundi au mercredi et de 15h à 20h le jeudi et le vendredi.

Rappelons nous que les voisin.e.s sont probablement confiné.e.s aussi. En cas d’agression, on n’hésite pas à crier, appeler à l’aide, faire du bruit. Il y a du monde autour.
Si on entend la voisine crier, on a le droit d’aller toquer, de demander si elle a besoin d’aide (etc). La solidarité peut sauver des vies.

Aussi si notre employeur menace de sanction si on ne va pas au travail, refuse de mettre en place des mesures pour faciliter le télétravail si c’est possible, ou autre, ne restons pas isolées, nous avons le droit de nous défendre. L’employeur a une obligation générale de sécurité en matière de protection de la santé de ses subordonné·es. (art. L. 4121-1 du Code du travail).

Pensons à celles qui ont une activité non-déclarée, à celles qui sont précaires et qui ne vont pas être indemnisées pour les jours non-travaillés; à toutes les femmes logées dans des foyers d’hébergement d’urgence, à nos proches en EHPAD ou résidences spécialisés; aux femmes qui sont à la rue, aux détenues et les retenues (en centre de rétention administratives), appelons-les si c’est possible, prenons de leurs nouvelles, échangeons pour savoir comment les soutenir, réduire leur vulnérabilité, être solidaires.

Stages Riposte de mars à juin

Marseille et PACA

Forcalquier (04)

Stage Riposte d’autodéfense pour femmes (à partir de 16 ans)

  • les 18 et 19 avril 2020
    de 9h30 à 17h, la participation aux 2 journées est nécessaire.

Stage Riposte d’autodéfense pour adolescentes (12-14 ans)

  • le 22 avril 2020, de 9h30 à 17h

Pour les tarifs, les inscriptions et infos :
mail : agate.etc@gmail.com
tel : 06 18 56 28 09

Marseille (13)

Stage Riposte d’autodéfense pour femmes (à partir de 16 ans)

  • les samedis 9 et 16 mai 2020
    de 9h30 à 17h, la participation aux 2 journées est nécessaire.

Organisé en partenariat avec le Centre Régional d’Informations Jeunesse CRIJ PACA ; Dans leurs locaux, 96 la Canebière (1er)

  • samedi 13 et dimanche 14 juin 2020
    de 9h30 à 17h, la participation aux 2 journées est nécessaire.

Organisé en partenariat avec le Centre Régional d’Informations Jeunesse CRIJ PACA ; Dans leurs locaux, 96 la Canebière (1er)

Pour les infos, les tarifs, et s’inscrire : stages.riposte.13@gmail.com ou 07 66 32 47 66

Île de France

Saint Denis (93)

Stage Riposte d’autodéfense pour femmes (à partir de 16 ans)

  • Les dimanches 22 et 29 mars 2020 à Saint Denis
    de 9h30 à 17h, la participation aux 2 journées est nécessaire.

Le stage à destination des dionysiennes est complet. Des stages Riposte sont régulièrement proposés à Saint Denis, demandez des infos dans votre maison de quartier, auprès de la mission Droits des femmes, ou en nous contactant par mail.

Nanterre (92)

Stage Riposte d’autodéfense adapté pour femmes en situation de handicap moteur

pictoPMR

  • Les samedis 28 mars et 4 avril 2020
    de 9h30 à 17h, la participation aux 2 journées est nécessaire.

Le stage est gratuit et à destination des nanterriennes en priorité; les pratiques physiques et verbales, le contenu, les mises en situations tiennent compte des différentes réalités des participantes, du rythme et de l’énergie de chacune, quel que soit la mobilité et le degré d’autonomie.

Le stage est complet. Pour être sur liste d’attente et pour plus d’informations, envoyez un mail à stage.arca-f@riseup.net

Sud-Ouest

Tous ces stages sont à destination des étudiantes, pour les inscriptions et les infos, adressez-vous à l’association Faire Face à Toulouse (tel : 07 62 62 70 80)

Toulouse

Stage Riposte d’autodéfense pour femmes (à partir de 16 ans)

  • samedi 14 et dimanche 15 mars
    de 9h30 à 17h, la participation aux 2 journées est nécessaire.
  • samedi 25 et dimanche 26 avril
    de 9h30 à 17h, la participation aux 2 journées est nécessaire.
  • samedi 13 et dimanche 14 juin
    de 9h30 à 17h, la participation aux 2 journées est nécessaire.

Albi

Stage Riposte d’autodéfense pour femmes (à partir de 16 ans)

  • samedi 4 et dimanche 5 avril
    de 9h30 à 17h, la participation aux 2 journées est nécessaire.

Est

Strasbourg (67)

Stage Riposte d’autodéfense pour femmes (à partir de 16 ans)

  • Les dimanches 5 et 12 avril 2020
    de 9h30 à 17h, la participation aux 2 journées est nécessaire

Au CÉMÉA, 22, rue de la Broque – 67000 Strasbourg

Pour les infos, connaître les tarifs et s’inscrire : sam.riposte (a) gmail (point) com

Ouest

Mellionnec (22)

Stage Riposte d’autodéfense pour femmes (à partir de 16 ans)

  • les 18 et 19 avril 2020
    de 9h30 à 17h, la participation aux 2 journées est nécessaire.

Pour connaître les tarifs et pour s’inscrire envoyer un mail à : antidotes@riseup.net

Il y a aussi des stages prévus pour les adolescentes, avec une autre méthode que Riposte, contactez-les pour plus d’infos !

Nantes (44)

Le prochain stage Riposte d’autodéfense pour femmes (à partir de 16 ans) aura lieu en juin à Nantes

pour les infos, contacter : trousse-a-outils@tao.herbesfolles.org

+ + + + +

Un stage Riposte pour les adolescentes est prévu à Nantes en juin également, pour les informations, nous contacter : stage.arca-f@riseup.net ou 07 85 99 74 60

Informations générales sur les stages Riposte :

Le nombre de place est limité, et pour garantir la tenue du stage nous avons besoin d’être au moins un groupe de 10. Pour des questions d’organisation du stage et pour éviter de devoir annuler à la dernière minute, nous invitons à s’inscrire minimum 15 jours à l’avance.

En cas d’empêchement prévenez le plus tôt possible par téléphone ou par mail afin de libérer des places pour des participantes en liste d’attente.