La prévention des agressions n’est pas un loisir

Nous partageons ce texte qui nous a été envoyé le 18 mars 2021 par des femmes et mères d’Ille-et-Vilaine (35). Cette démarche collective nous a interpellées et c’est un exemple parmi d’autres qui fait écho à ce que nous pensons depuis la rentrée 2020. Les associations de prévention des agressions ne peuvent pas mettre en pause leurs actions !

Bonjour,

Nous sommes des femmes et mères inscrites au stage d’auto-defense pour femmes « RIPOSTE », accueilli par l’association Familles Rurales. Ce stage prévu depuis plusieurs mois devait se tenir les 27 et 28 mars prochain, sur la commune de Dingé puis sur celle de Hédé. Nous avons pris un peu de temps pour répondre à la nouvelle du report de ce stage, qui sera une annulation pour certaines, du fait d’impossibilité aux dates reportées.

Individuellement, nous comprenons, nous accusons le coup, digérons la sincère déception. Nous absorbons la situation, comme nous avons appris à le faire en tant que femmes et mères.

Nous avions besoin d’en parler au niveau de notre association, et de partager notre incompréhension.

Nous avions inscrit ce stage RIPOSTE dans nos activités pour le printemps. C’était une étape importante de nous dire : on ne lance pas de nouveau projet pour le printemps, on se concentre sur la formation et on agit ensemble ensuite.

Nous cherchions à le mettre en place depuis un moment, et avons pu nous projeter quand Familles rurales nous a sollicitées au sujet de l’appel à projet « égalité femmes-hommes » lancé à l’été et suite au premier confinement et les situations d’inégalités qui étaient remontées à la conscience publique.

Nous nous sommes projetées chacune et ensemble dans ce stage, dans ce qu’il nous apporterait et rêvions déjà de l’effet « tâche d’huile » ; un atelier théâtre avec un groupe de filles axé sur la légitime défense a lieu en ce moment, nous avions annoncé la tenue de ce stage dans nos cercles de paroles, et différents lieux d’expression ; recevant intérêt et curiosité.

Par ailleurs, en tant qu’actrices de terrain, et notamment lors des installations : « FEMMAGE AUX VICTIMES DU TERRORISME PATRIARCAL, MONUMENT AUX MORTES ET AUX VIVANTES » des cas de violences conjugales sur le territoire nous sont remontées. Et c’était respirant de pouvoir inviter ces personnes à se joindre à ce stage, comme un message : « tu n’es pas seule ».

Au delà de nos chemins personnels, nous savons qu’il y a plus qu’urgence à proposer, visibiliser et faire savoir que ces stages existent. Il y va du message que nous envoyons à nos agresseurs aussi.

Beaucoup de femmes ne se sont pas inscrites à ce premier stage. C’est une démarche personnelle et courageuse. Mais pour autant elles ont été très déçues également d’apprendre qu’il était reporté.

Nous savons bien que les activités de loisir pour les adultes sont proscrites.

Le stage d’auto-defense verbale et physique n’est pas une activité de loisirs. Il répond à une urgence sociale.

Nous savons également qu’au titre de la formation ou des activités en lien avec la parentalité, des actions peuvent avoir lieu. Nous en réalisons. L’auto-defense pour femmes est un enjeu de parentalité aussi. Nous, rassemblées pour écrire ce courrier, sommes mères et nous sommes inscrites à ce stage depuis cette place précise.

Annuler ou même reporter ce stage en temps de couvre-feu et après un an de mesure de restriction des libertés est un acte fort qui va à l’encontre de la lutte contre les violences faites aux femmes.

Nous avons le sentiment qu’un premier exercice d’auto-defense pour nous réside dans le fait d’exprimer notre incompréhension, tristesse, déception, frustration, colère devant cette situation.

De ne pas la garder pour nous. Il en va de notre santé physique, mentale et morale.

Aujourd’hui nombre de propositions sont annulées au nom de la responsabilité face à la crise sanitaire.

Nous questionnons notre responsabilité commune d’accepter cela, d’accepter la résignation.

Nous adressons cette lettre aux structures et aux personnes morales qui semblent ne pas mesurer la situation d’urgence et les répercussions qu’un tel report peut avoir. Nous souhaitons alerter sur cette situation d’urgence.

Nous comptons sur votre compréhension et votre aide pour faire entendre cet appel, et y apporter des réponses conséquentes.

Pour l’association Goûter la Consoude – une parole qui délie les langues

Ressources pour les femmes Sourdes et malentendantes

Nous partageons ces informations publiées par l’association Femmes sourdes citoyennes et solidaires sur leur page Facebook.

Voici tous les liens évoqués dans la vidéo

Voici les liens pour les trois justificatifs.

(l’attestation dérogatoire a changé depuis le 24 mars 2020, c’est la nouvelle version qui est téléchargeable juste après 😉 👇🏿 👇🏾 👇🏽)
+ Attestation de déplacement dérogatoire à télécharger et à remplir ou à copier ou par écrit

+ Un accompagnement de communication à télécharger

+ une note sur papier libre ou sur le téléphone :
JE SUIS SOURDE et JE SUIS EN FUITE CAR JE SUBIS DES VIOLENCES

Les contacts :

  • Plateforme écoute Sos Surdus, les permanences d’écoute en LSF ouvrent tous les jours de 10h à 23h, c’est gratuit.
    @ : sossurdus31@gmail.com
    Skype : sos.surdus
  • 3919 remplace FSCS et MDF
  • Permanence des écoutantes FSCS ouvert et provisoire pendant CONVID-19 :
    @ : fscs75@gmail.com
    Skype : fscs75
    Tous les jours :
    – de 10h à 12h
    – de 14h à 18h
    – de 21h à 23h
  • Permanence juridique pour les femmes sourdes victimes de violences :
    @ : rdv.apjs@gmail.com
    Skype : apjs.skype (RdV uniquement par mail puis skype)
  • tchat signalement en ligne de violences sexuelles et sexistes en écrit seulement :
    https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/Infos-pratiques/Signalement-des-violences-sexuelles-et-sexistes
  • 15/17 remplace 114 :  https://www.info.urgence114.fr

Prochain stage d’autodéfense pour femmes : 4 et 5 juillet 2015

LE STAGE EST COMPLET
(c’est possible d’être mise sur liste d’attente, au cas où une participante annule à la dernière minute)

Stage d’autodéfense pour femmes (RIPOSTE)
les samedi 4 et dimanche 5 juillet 2015
de 9h30 à 17h

Les inscriptions sont ouvertes

La participation aux 2 journées est nécessaire

ACCÈS
La salle est à Paris 18e
accessible par le métro Porte de Saint Ouen (ligne 13)
ou par le bus (PC3, 81 ou 341)

La salle où se déroule le stage est accessible en fauteuil et est équipée d’une boucle magnétique. La cuisine et les WC sont au même niveau que la salle où nous faisons le stage.

TARIFS
Parce que nous voulons que nos stages soient accessibles à toutes, nous proposons différents tarifs selon les revenus.
Vous trouverez ci-dessous une fourchette indicative dans laquelle vous pourrez choisir le montant de votre participation.

Nous vous invitons vivement à nous contacter si vous avez des difficultés financières, afin que nous trouvions ensemble une solution satisfaisante.

– 40-60 euros (peu de revenus, RSA, étudiantes…)
– 70-90 euros (revenus « moyens » à « confortables », + du smic)
– 90 et + (« revenus élevés »)

pour s’inscrire, envoyer un mail à arca-f@riseup.net
ou par téléphone/SMS : 07 85 99 74 60 (laisser un message vocal ou texto avec son nom, prénom et adresse mail ou numéro de téléphone)

Stage à Saint Denis les 15 et 22 mars 2015

Stage d’autodéfense pour femmes
les dimanches 15 et 22 mars 2015
de 9h30 à 17h

La participation aux 2 journées est nécessaire

La salle est à Saint Denis (93200)
accessible par le métro Basilique de Saint Denis (ligne 13)
ou par le Tram 1 Basilique de Saint Denis ou Marché de Saint Denis

ACCÈS
La salle où se déroule le stage est en haut d’un escalier. La cuisine et les WC sont au même niveau que la salle où nous faisons le stage.

TARIFS
Parce que nous voulons que nos stages soient accessibles à toutes, nous proposons différents tarifs selon les revenus.
Vous trouverez ci-dessous une fourchette indicative dans laquelle vous pourrez choisir le montant de votre participation.

Nous vous invitons vivement à nous contacter si vous avez des difficultés financières, afin que nous trouvions ensemble une solution satisfaisante.

– 40-60 euros (peu de revenus, RSA, étudiantes…)
– 70-90 euros (revenus « moyens » à « confortables », + du smic)
– 90 et + (« revenus élevés »)

pour s’inscrire, envoyer un mail à arca-f@riseup.net
ou par téléphone/SMS : 07 85 99 74 60

Le stage est GRATUIT pour les habitantes de Saint Denis
Si vous êtes dionysiennes, s’inscrire auprès de Marie Leroy
marie.leroy@ville-saint-denis.fr

Stage RIPOSTE à Paris le samedi 24 et dimanche 25 janvier 2015

il aura lieu le samedi 24 et dimanche 25 janvier 2015
de 9h30 à 17h

La participation aux 2 journées est nécessaire.

Contenu du stage

Le but de l’autodéfense pour femmes est d’acquérir des moyens de se défendre, de PRÉVENIR les agressions, de prendre conscience de sa force et de prendre ou reprendre CONFIANCE EN SOI.

Suivre le cours RIPOSTE c’est :

– S’encourager à RIPOSTER lors de harcèlements ou d’agressions, qu’elles soient physiques, verbales, psychologiques ou sexuelles, par des proches ou des inconnus.

– Pratiquer des TECHNIQUES PHYSIQUES ET VERBALES simples et efficaces par le biais de discussion, de mises en situation et de jeux de rôle.

– Apprendre à SE PROTÉGER dans une ambiance coopérative et chaleureuse avec d’autres femmes (une animatrice pour un groupe de 10 à 14 participantes).

– S’AFFIRMER au quotidien, se sentir plus libre et plus confiante.

Se concentrer sur ce que l’on PEUT faire, et non sur ce que l’on ne peut pas faire.

Cette forme d’autodéfense est adaptée à toutes, quel que soit votre âge et votre condition physique.

Les animatrices se sont formées avec des instructrices spécialisées dans l’autodéfense pour femmes et sont diplômées de la méthode RIPOSTE, issue du programme ACTION du Centre de Prévention des Agressions de Montréal.

Le lieu
picto boucle magnétique elevateur

La salle où se déroule le stage est accessible et adaptée pour des femmes à mobilité réduite (élévateur, espace adapté) ainsi que pour des femmes malentendantes (boucle magnétique).

Tarifs

Parce que nous voulons que nos stages soient accessibles à toutes, nous proposons différents tarifs selon les revenus. Vous trouverez ci-dessous une fourchette indicative dans laquelle vous pourrez choisir le montant de votre participation. Nous vous invitons vivement à nous contacter si vous avez des difficultés financières, afin que nous trouvions ensemble une solution satisfaisante.

– 40-60 euros (peu de revenus, RSA, étudiantes…)
– 70-90 euros (revenus « moyens » à « confortables », + du smic)
– 90 et + (« revenus élevés »)

Pour s’inscrire ou pour des informations complémentaires
arca-f@riseup.net
tel/SMS : 07 85 99 74 60